L'information pour travailler autrement

AFPA : la faillite ?

En 2017, l’Etat a transformé l’Association Nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes en Etablissement Public Industriel et Commercial espérant, peut-être, recadrer les activités de ce fleuron du Service Public de l’Emploi  et atteindre un équilibre économique.

Un récent rapport de l’IGS et de l’IGAS faisait état de 725 millions d’euros de pertes cumulées sur plusieurs années. La Ministre du travail a récemment évoqué la perte de 100 millions d’euros par an.

 

FIN 2017, L’ETAT VERSE 33 MILLIONS A L ‘AFPA

Le changement de statut n’a, semble-t-il, pas fait évoluer la situation économique de l’Agence. En effet, l’État a versé 33 millions d’euros à l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa) fin 2017 afin de lui « éviter une rupture de trésorerie ».

JUIN-JUILLET L’ETAT VERSE 27 MILLIONS A L ‘AFPA

Dans un article paru au mois de juillet 2018, le quotidien « Le Monde » nous apprend que l’Etat a versé à l’AFPA en juin et juillet une somme totale de 27 millions d’euros afin de lui permettre de payer les salaires de ses employés.

L’AFPA BENEFICIE DE LA GARANTIE (implicite) ILLIMITÉE DE L ‘ETAT

Il est cependant excessif de parler de faillite dans la mesure ou l’Etat en créant un Epic est implicitement responsable des dettes et des aléas financiers de l’AFPA.  

Un nouveau plan d’entreprise devrait permettre un retour à l’équilibre.

Article du Monde