L'information pour travailler autrement

OUEST ACTIVITES

Le salarié boomerang… Il s’en va et puis revient…

Salariés boomerang : comment revenir bosser chez son ex-employeur

Quitter une entreprise et décider d’y revenir, après avoir travaillé à l’étranger, lancé une startup, repris des études ou s’être engagé dans une ONG, est une pratique déjà bien courante aux Etats-Unis. Les candidats adeptes de ces allers-retours sont surnommés les salariés boomerang. Une tendance qui en train de gagner la France.

« Retour à l’employeur » pourrait être la devise du collaborateur boomerang : il avait quitté l’entreprise et voilà qu’après un certain temps, il fait de nouveau partie des effectifs. Les RH pourraient gagner à développer cette pratique. A certaines conditions.

L’employé boomerang a vu le jour avec la mobilité accrue du travail. Fini le parcours professionnel d’une vie, dans une seule entreprise. L’heure est au changement, tous azimuts. Les carrières se diversifient, les reconversions sont légion. On n’hésite pas à reprendre des études, à changer de métier alors, d’employeur, quelle question ! Parfois on va voir ailleurs, et puis on revient : c’est l’effet boomerang. Et tout le monde peut y trouver son compte, l’entreprise comme le salarié, sous réserve de prendre certaines précautions.

Pour commencer, qui prend l’initiative de revenir ? Est-ce l’employé qui se rappelle à votre bon souvenir ? Ou vous qui le sollicitez ? Dans le premier cas, on pourra se demander ce qui motive son retour : est-ce par dépit ? Par défaut ? Parce qu’il a échoué dans le projet qui l’avait décidé à vous quitter ?

 

Revenir sur les motifs de la séparation

Tout dépend des raisons qui l’ont poussé à partir. Dans la plupart des cas, les parties se sont séparées à l’amiable. Sans quoi on imagine mal des retrouvailles. Votre employé avait peut-être simplement envie ou besoin de changer d’air, de se renouveler, de se consacrer à un projet personnel. S’il vous revient ensuite, c’est tout bénéfice : il aura mûri, satisfait une envie, suivi une formation, expérimenté un poste dans une entreprise pourquoi pas concurrente, avant de réaliser qu’il ne se sentait en fin de compte pas si mal dans la vôtre. Il aura ainsi retrouvé une nouvelle motivation à l’idée de travailler pour vous. Vous lui avez manqué, la preuve : le revoici. Avec des compétences en plus.

Les avantages d’un nouveau départ, sans les inconvénients

Il revient donc, (presque) comme neuf. Or un nouveau collaborateur, c’est l’assurance d’une forte envie de s’engager, mais aussi un temps d’adaptation nécessaire. Alors que pour l’ex-employé de retour, tout est plus simple. Il connait déjà l’environnement de l’entreprise, ses valeurs, ses méthodes, ses métiers, ses équipes – autant de temps et d’argent gagnés pour l’employeur. Mais aussi pour le collaborateur, qui se réinsère plus facilement. Sans compter que l’étape du recrutement est-elle aussi facilitée. Les RH auraient ainsi intérêt à conserver un lien avec les plus performants de leurs anciens salariés, juste au cas où…

Enfin, soyez conscient que comme dans un processus de recrutement classique, on peut refuser de vous réembaucher. « D’après les statistiques, un salarié boomerang qui candidate sur deux est réintégré. Préparez-vous donc à un refus et ne le vivez pas comme un échec. Votre retour ne fait pas forcément sens pour votre ex-patron ».

Article  Elisabeth Torrès 

Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR) – Geiq Propreté…

Nouvelle action où Geiq Propreté recherche 12 stagiaires pour un début de projet au 13 mai 2019.

Les stagiaires auront 5 semaines de formation ayant pour but l’apprentissage des techniques de base de la propreté.  Par la suite, les stagiaires intégreront le GEIQ via un contrat de professionnalisation « agent machiniste classique » ou « agent d’entretien et rénovation en propreté ».

Cette action cible des candidats ayant un projet dans la propreté mais qui n’ont pas forcément d’expérience dans le secteur comme les  jeunes sans qualification et candidats en reconversion professionnelle par exemple.

Une communication sur une date d’information collective aux candidats prochainement.

Adresser votre candidature à :

recrutement@geiqproprete44.fr

ou par tél : 02.40.63.34.12

Inserim, nouvelles offres à pourvoir région nantaise …

Opportunités urgentes (h/f)

  • Ouvrier espaces vers
  • Agent de production
  • Afficheur
  • Agent administratif
  • Assistant maitre d’œuvre
  • Réparateur de palettes

Offres limitées dans la durée

En savoir + 

Adresser votre candidature à :

Entreprise de TRAVAIL TEMPORAIRE D’INSERTION Convention DDTE 044050022

22 rue la Tour d’Auvergne – 44200 NANTES – Tel : 02.40.35.10.35 – Fax : 02.51.82.07.05 – contact.nantes@inserim.fr

Plus aucune limite d’âge pour s’inscrire à l’École 42…

 

L’école d’informatique 42 exigeait auparavant que ses étudiants soient âgés de 18 à 30 ans. En mettant fin à cette disposition, cette formation gratuite et sans condition de diplômes sera accessible à tous les profils juniors et seniors en reconversion professionnelle ou en recherche d’emploi à partir  »de l’été prochain.

L’école d’informatique 42 multiplie les initiatives pour attirer un maximum de candidats vers les métiers du code. Après avoir encouragé la mixité dans ses effectifs, l’établissement dirigé depuis peu Sophie Viger en remplacement du co-fondateur Nicolas Sadirac, s’ouvre désormais à tous les potentiels et met fin à la limite d’âge de 30 ans dans ses critères de sélection. Objectif de cette démarche ? Donner la possibilité à tous les candidats, qu’ils aient 18 ou 50 ans avec ou sans diplôme, en reconversion professionnelle ou au chômage, d’intégrer cette formation en informatique gratuite et accessible sans condition de diplôme. Seules la motivation et l’appétence des candidats pour le domaine du développement informatiques seront prises en compte.

Les personnes intéressées sont invitées à déposer leur candidature sur le site de l’école pour participer à la prochaine piscine qui aura lieu du 3 au 28 juin prochain.

Pour 42, supprimer la limite d’âge constitue une étape naturelle de son développement. « Notre volonté est aussi de pouvoir détecter et sélectionner les meilleurs talents et ce serait absurde de passer à côté d’une partie des meilleurs sous prétexte qu’ils ont 35 ou 40 ans », souligne Sophie Viger, directrice générale de l’école. Quatre années d’expérimentations réussies, en partenariat avec Pôle Emploi IDF, auprès de seniors, demandeurs d’emploi longue durée, auraient permis à l’établissement de tester son modèle sur une autre population avec des scores allant de 70% à 75% de retour à l’emploi.

Fondée en avril 2013 par Xavier Niel et 3 anciens membres de l’Epitech et de l’Epita, 42 fonctionne sur une pédagogie basée sur un fonctionnement participatif, sans cours, sans professeur, qui permet aux étudiants de libérer toute leur créativité au travers d’un apprentissage par projets.

 

Partage de l’article rédigé par Véronique Arène, journaliste (Sujets liés aux RH dans l’IT ainsi que le secteur des SSII, de même que certaines annonces technologiques dans un contexte plus global.)

La Poste recrute 14 responsables d’équipe en contrat d’apprentissage

Le Cnam Pays de la Loire (Conservatoire national des arts et métiers) recherche plusieurs collaborateurs pour le service courrier colis du groupe La Poste, dans le cadre d’un contrat d’apprentissage. Quatorze postes de responsable d’équipe sont à pourvoir au sein de directions d’établissement du groupe, en Loire-Atlantique et Vendée. Le diplôme préparé est la licence (bac+3) Gestion des organisations, spécialisation manager d’équipe.

 

Encadrés par un tuteur, les candidats prendront en charge les missions suivantes : piloter, organiser et planifier l’activité de l’équipe ; gérer les activités de suivi et de reporting ; être garant de la réalisation des contrats de service ; animer des formations individuelles/ collectives ; être garant de la sécurité et de la santé au travail des collaborateurs. Ils alterneront pratique en entreprise et formation au Cnam à Nantes, de septembre 2019 à octobre 2020.

« Nous recherchons des candidats titulaires d’un bac+2 (DUT, BTS, L2…), attirés par le management et le travail en équipe. Le sens de l’écoute, l’aisance relationnelle, l’esprit d’initiative et l’autonomie sont des atouts précieux. Une expérience, y compris en alternance, est exigée », explique Léonie Forestier, conseillère formation au Cnam, en charge du recrutement. « La formation est entièrement prise en charge par La Poste et les collaborateurs bénéficient d’une rémunération ».

Les candidatures (CV et lettres de motivation) sont à adresser d’ici le 10 mai à l’adresse :nantes@cnam-paysdelaloire.fr

Un job dating est programmé le 17 mai prochain à Nantes.

 Programme de la formation : https://bit.ly/2OZxXzT

SNCF Réseau, près de 2200 embauches sur 2019…

 »L’entreprise en charge de la maintenance et de l’entretien du réseau ferré, de la construction de nouvelles lignes ferroviaires et de la gestion de la circulation des trains empruntant le réseau ferré national, continue sa campagne de recrutement avec près de 2200 embauches annoncées pour 2019… 

RECRUTEMENTS: POUR QUELS MÉTIERS ?

Les métiers les plus recrutés, depuis plusieurs années sont les électriciens, les métiers de la gestion opérationnelle des circulations et de la conception des horaires des trains – aiguilleurs du rail par exemple –, mais aussi les métiers de la maintenance de la voie ferrée et des ouvrages d’art. Pour tous ces métiers, recrutement de bac à bac +5. Ces trois catégories couvrent un peu plus des trois quarts des recrutements. Pour les bacs +5, les profils universitaires sont également les bienvenus car la formation interne est importante. De plus, il y a davantage de candidates potentielles dans ces filières, et l’entreprise est soucieuse de féminiser ses effectifs.

La SNCF Réseau recherche également des profils de mécaniciens pour l’entretien de la signalisation mécanique mais aussi des techniciens et ingénieurs télécom.

Le directeur général adjoint des Ressources Humaines, Georges Ichkanian tient évidemment à préciser que ces offres de recrutements sont « handi » accueillantes. SNCF Réseau est en capacité d’organiser la prise de poste avec les aménagements nécessaires.

 

EMBAUCHES DE 2 200 PERSONNES EN 2019. À QUEL ENJEU DOIT RÉPONDRE CETTE NOUVELLE VAGUE DE RECRUTEMENT ?

Pour permettre la construction d’un réseau ferré à haute-performance, des investissements historiques sont réalisés sur le réseau : pas moins de 5,7 milliards d’euros lui sont consacrés en 2019 ! Pour permettre cela, SNCF Réseau recrute de façon importante depuis plusieurs années.

Sur les 2200 recrutements prévus en 2019, il faut savoir qu’il y a environ trois quart de non-cadres. SNCF Réseau et plus globalement le Groupe SNCF – qui représente 4500 recrutements en 2019 – font partie des entreprises qui recrutent le plus en France.

Sans oublier l’apprentissage avec en moyenne 700 postes proposés chaque année… »

Consultez le site de recrutement de SNCF

Le top 5 des entreprises qui recrutent en Pays de la Loire…

1. Verisure (télésurveillance) à Angers 
– Nombre de postes: 500 CDI
– Profils: chargés d’assistance et téléacteurs
– Date: 2019 et au-delà

 

 

2. Coriolis Services (relation client) à Angers 
– Nombre de postes: 300 CDI
– Profils: téléacteurs
– Date: mars 2019

 

 

3. Chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire 
– Nombre de postes: 150 à 200 CDI
– Profils: ouvriers, agents de maîtrise, ingénieurs cadres
– Date: 2019 et au-delà

 

4. Easy jet à Nantes 
– Nombre de postes: 120 CDI
– Profils: personnels au sol et navigant 
                                                                               – Date: 2019

 

5. Transavia à Nantes 
– Nombre de postes: 120 (CDI) 
– Profils: personnels au sol et navigant 
                                                                               – Date: 2019

Extrait article le Parisien 4, MAJ 14 Février 2019

200 recrutements en CDI dans les enseignes leader du contrôle technique

En 2019, rejoignez le numéro 1 !

Face au durcissement des critères d’entrée* dans la profession depuis la réforme de mai dernier et au déficit de connaissance et d’image du métier, les enseignes de contrôle technique du Groupe SGS – Sécuritest, Auto Sécurité et Vérif’Autos – partent en croisade…  Objectif : recruter 200 contrôleurs techniques sur l’année 2019, partout en France.

Première étape : le salon Auto Recrute auquel le Groupe SGS participe en avril 2019…

Lancement du début d’une grande campagne de communication destinée à susciter l’intérêt autour de ce métier, notamment auprès du public cible (bac pro ou BTS auto), en lui faisant découvrir toutes ses richesses : participer à une mission d’intérêt général, évoluer dans un environnement de travail dynamique et moderne, bénéficier d’un niveau de rémunération intéressant, pour des postes généralement en CDI, avec l’assurance d’une formation tout au long de la vie et des évolutions possibles.

Basée sur l’articulation de plusieurs outils, cette campagne comprend :

  • Un dispositif digital complet, avec dans un premier temps la possibilité de déposer une candidature sur la page web www.devenir-controleur.fr. D’ici quelques semaines, c’est un site complet d’informations incluant une bourse des offres d’emploi qui sera mis en ligne.
  • Un film institutionnel de 30 secondes : https://youtu.be/TkIrrMALzC4 – diffusé sur le net et à chaque occasion (salons, etc.)
  • Un relais publicitaire :  affichages dans les centres et bannières sur des sites ciblés, en lien avec l’automobile.
  • Une présence sur les réseaux sociaux, essentiellement You Tube, Facebook et Instagram.

Au sein du Groupe, une ressource à temps plein est désormais mobilisée pour développer les actions de sensibilisation dans les établissements scolaires et auprès des partenaires spécialisés (prescripteurs de l’emploi – formation).

 

Le Groupe table sur des besoins estimés à 200 contrôleurs techniques d’ici la fin de l’année, répartis dans les 2000 centres de contrôle technique des réseaux Sécuritest, Auto Sécurité et Vérif’Autos. Ils représentent plus de 6% de l’effectif des contrôleurs actuel, qui passerait alors de 3600 à 3800.

Afin de recruter plus facilement, le Groupe précise que la formation peut être rémunérée et que les embauches sont réalisées directement en CDI

 » Le secteur du contrôle technique recrute et recrutera fortement pendant encore plusieurs années. C’est un métier valorisant, puisqu’il relève de l’intérêt général du fait des enjeux liés à la sécurité des automobilistes et à la préservation de l’environnement, et qui gagne à être connu. Il offre de vraies perspectives d’évolution sociale et de prise de responsabilités » explique Fabienne Costa, Responsable formation pour les réseaux Sécuritest et Auto Sécurité. »

* avant mai 2018, les candidats ayant un CAP, un BEP mécanique ou carrosserie + 5 ans d’expérience, ou justifiant de plus de 10 ans d’expérience dans le domaine, pouvaient intégrer une formation de contrôleur technique.

A propos d’Auto Sécurité : 1er né sur le marché du contrôle technique automobile, le réseau AUTO SÉCURITÉ compte aujourd’hui 927 centres sur l’ensemble du territoire et les DOM. En 2017, 1.940 contrôleurs ont réalisé plus de 3.742.300 contrôles obligatoires. www.autosecurite.com
A propos de Sécuritest : SECURITEST assure aux automobilistes un service de proximité et de grande qualité grâce à ses 2.206 contrôleurs agréés répartis dans 1055 centres de contrôle. En 2017, le réseau SECURITEST a réalisé plus de 4.327.000 contrôles obligatoires. www.securitest.fr
A propos de SGS : Leader mondial de l’inspection, du contrôle, de l’analyse et de la certification. Reconnue comme la référence mondiale en termes de qualité et d’intégrité, SGS emploie plus de 95 000 collaborateurs, et exploite un réseau de plus de 2400 bureaux et laboratoires à travers le monde.www.sgsgroup.fr
Par ailleurs en France, SGS est un acteur majeur de la sécurité routière. Avec les réseaux SECURITEST et AUTO SECURITE, SGS est le n°1 du contrôle technique automobile, avec près de 2000 centres de contrôle. SGS France est également agréé par le Ministère, depuis le 23 mai 2016, pour faire passer l’examen du Code de la route sur tout le territoire et dans les DOM-TOM. Avec Objectif Code, SGS offre aux candidats de la France entière la possibilité de s’inscrire soit en candidat libre, soit via leur auto-école via sa plateforme interactive www.objectifcode.sgs.com

1 place du Gué de Maulny – 72019 Le Mans – www.securitest.fr – www.autosecurite.com

Inserim, toutes les offres du mois d’avril …

Nouvelles opportunités (H/F)

Postes à pourvoir sur Nantes et ses environs …

Affichage limité dans sa durée …

EN SAVOIR + …

Adresser votre candidature à :

Entreprise de TRAVAIL TEMPORAIRE D’INSERTION Convention DDTE 044050022

22 rue la Tour d’Auvergne – 44200 NANTES – Tel : 02.40.35.10.35 – Fax : 02.51.82.07.05 – contact.nantes@inserim.fr