L'information pour travailler autrement

Comment devenir coursier à vélo en 2019 ?

Coursier Job vous présente le guide pour devenir coursier à vélo pour Deliveroo, Uber Eats, Stuart, Frichti, Nestor ou You2You. Au travers de ce guide, nous vous expliquons toutes les étapes pour livrer le plus rapidement possible.

 

Un bref historique

Depuis l’arrivée de Deliveroo et de Take Eat Easy en 2013, le métier de coursier à vélo s’est démocratisé et se développe de plus en plus. Deliveroo a rapidement été rejoint dans le course par Foodora, en 2014, mais qui a depuis fermé.

Puis, en 2015 Uber s’est lancé dans la course de la FoodTech avec Uber Eats ainsi que Frichti et Nestor. La même année, Stuart s’est aussi lancé dans la FoodTech et dans la livraison plus général (fleurs, plis …).

Récemment, en 2018, You2You s’est aussi lancé dans la course de la livraison, mais uniquement de colis et de plis.

Quelles sont les démarches à effectuer pour devenir coursier à vélo ?

Avant toutes choses, sachez que pour s’inscrire dans l’une des entreprises qui recrutent des coursiers indépendants à vélo, vous devez impérativement être majeur et micro-entrepreneur (ou posséder une entreprise). Logiquement, vous devez aussi avoir un smartphone et un vélo. De plus, certaines des entreprises vous demanderont un extrait de casier judiciaire. Vous pouvez notamment retrouver ces informations dans notre tableau comparatif.

Le meilleur moyen de livrer rapidement est de vous y prendre à l’avance.

1. Sélectionner des entreprises pour devenir coursier à vélo

Il est clair que Deliveroo et Uber Eats mènent le marché de la FoodTech. En terme de villes ouvertes, Uber Eats est largement devant tous les autres. C’est donc signe d’une bonne dynamique et que Uber Eats a un volume de commande élevé.

Néanmoins, cela ne signifie pas forcément qu’il faut directement vous inscrire uniquement chez Uber Eats. En effet, chacune des entreprises dispose de ses avantages, de ses inconvénients, de ses rémunérations et de ses villes d’implantations. Pour vous permettre d’y voir plus clair, nous avons créé un tableau comparatif entre Deliveroo, Uber Eats, Stuart, Frichti, Nestor et You2You. Il vous aidera ainsi à faire votre choix d’entreprise.

De plus, il est important de noter qu’en tant qu’indépendant, vous n’avez pas l’obligation de travailler pour qu’une seule entreprise. En réalité, pour réaliser un bon chiffre d’affaire, il est même conseillé de livrer pour plusieurs entreprises en même temps. Nous vous expliquons les raisons et comment faire cela sur cette page.

2. S’inscrire sur les plates-formes de livraison à vélo

Les inscriptions sur les plates-formes sont relativement rapides. Toutefois, une fois les formulaires remplis, une réponse vous sera adressée en plus ou moins de temps. En effet, c’est très variable en fonction de la période, du nombre de coursiers et de la demande en coursier dans votre ville.

Les liens d’inscriptions sont les suivants :

3. Devenir micro-entrepreneur

On ne vous cache pas que les démarches pour devenir micro-entrepreneur, bien qu’elles soient relativement simples, sont pénibles et longues à effectuer lorsque l’on souhaite devenir coursier à vélo. Ainsi, pour vous aider, nous vous expliquons comment effecteur les démarches de micro-entrepreneur.

Ensuite, vous allez sans doute voir les termes de sécurité sociale, de mutuelle et d’assurance. Si vous n’y comprenez rien, nous avons rédigé un article qui vous explique tout sur le sujet.

4. S’équiper pour livrer

De base, certaines entreprises peuvent vous fournir quelques équipements. Cela se fait en échange d’une caution, d’un achat ou c’est simplement un prêt lors de votre shift, c’est-à-dire votre période de livraison.

Néanmoins, il est préférable d’avoir votre propre équipement et, surtout, votre propre sac. D’ailleurs, nous vous guidons sur le choix de votre sac. En ce qui concerne le reste de l’équipement, vous pouvez faire un tour sur notre kit parfait du coursier à vélo et sur notre sélection d’équipements réalisée par la communauté et dédiés au métier de coursier à vélo.

5. Se préparer pour son premier shift

Le premier shift sera votre premier contact avec le métier et donc le client. Afin de ne pas être perdu et de connaître les bons réflexes à avoir, nous vous conseillons donc de lire notre article sur les bases du métier et sur comment réussir votre premier shift.