L'information pour travailler autrement

Créer son entreprise ou son activité.

Créer son entreprise, son activité, son travail

Vous vous interrogez : qui pourrait m’aider ? Tour d’horizon…

C’est vrai, depuis bientôt six années d’existence, au sein de l’association ASSPRO nous avons pu jauger et apprécier le petit monde de la création d’entreprise et plus largement de la création d’activité sur notre territoire…

Tout d’abord sachez que pour créer sa boîte, son activité, son travail, il n’y a pas forcément nécessité de créer une entreprise. Nous l’évoquerons dans ce texte.

Vous persévérez... Juste un point fondamental, un tout petit rien : ne le faites pas par défaut. Ne le faites pas en désespoir de cause !

Créer son entreprise, son activité relève d’une maturation qui repose sur un projet. Vous avez l’idée, le produit ou le service et peut être les moyens financiers… Nous vous conseillons d’en parler à votre entourage, voire à des professionnels.

Parlez en à votre banquier

Il y a un conseiller auquel le « porteur de projet » ne pense pas de prime abord : le banquier.

Nous avons tous un compte bancaire et un conseiller attitré. Ces interlocuteurs connaissent bien le milieu économique dans lequel ils évoluent. Ils peuvent aussi, vous mettre en relation avec un spécialiste au sein de leur banque qui pourra vous guider et vous informer sur la situation économique du secteur dans lequel vous souhaitez exercer.

Il y a des créneaux sur lesquels il vaut mieux ne pas aller…

La Banque Populaire et le CIC sont assez ouverts aux porteurs de projets.

Si votre projet est dans le champ de l’économie sociale et solidaire vous pouvez vous adresser au Crédit Coopératif (si vous trouvez un interlocuteur…) ou à la Nef qui présente une dimension très éthique.

Les institutionnels comme la BPI, la Caisse des Dépôts

Nous voyons beaucoup de jolies (et coûteuses) publicités sur la Banque Publique d’Investissement.

Les missions de la BPI sont très larges « Bpifrance accompagne les entreprises pour voir plus grand et plus loin et faire émerger les champions de demain. De l'amorçage jusqu'à la cotation en bourse, du crédit aux fonds propres, Bpifrance offre, dans votre région, des solutions de financement adaptées à chaque étape de la vie de votre entreprise ».

Il faut donc que votre activité soit déjà créée. Cela dit en région nous ne les trouvons pas hormis lors des grands salons de l’entreprise ou sur le Net.

La Caisse des Dépôts, plus communément appelée « Banquier d’État », présente des dispositifs d’accompagnement à destination des habitants des quartiers difficiles (cité Lab,) ou des femmes. La Caisse s’appuie sur quelques réseaux associatifs d’aide à la création d’entreprise. Vous n’aurez donc pas d’interlocuteur en direct.

Pour vous aider, vous avez le (grand) choix…

Sachez que le secteur de l’accompagnement à la création d’entreprise est...fortement concurrentiel ! Il y a une foultitude d’organismes et d’entreprises qui s’intéressent aux porteurs d’un projet de création d’activité.

Ne pas se précipiter

Il n’est donc pas nécessaire de se précipiter. Nous vous conseillons d’en voir plusieurs et de ne pas hésiter à analyser et comparer leurs services.

Certains proposent des accompagnements gratuits pour le bénéficiaire (mais payés par la finance publique).

Un conseil : même gratuits, comparez…

Encore une fois : renseignez-vous, comparez, vous avez le choix !

Pour ne citer que les plus connus :

  • Pôle emploi, qui est l’un des financeurs de l’Agence pour la création d’entreprise. Si vous êtes chômeur vous serez guidé, gratuitement, par l’Institution vers un sous-traitant.

Et aussi:

  • La Chambre de Commerce et d’Industrie
  • La Chambre des Métiers et de l’Artisanat
  • L’ordre des experts comptables
  • Les maisons de l’emploi, soutenues par l’Etat et le Collectivités territoriales, affichent des partenariats, notamment pour les personnes des quartiers difficiles
  • Eventuellement les notaires, les avocats

 … Vous pourrez aisément trouver les adresses sur internet.