Vous souhaitez travailler seul en « indépendant », vous voulez cumuler avec un emploi de salarié, vous ne ressentez pas le besoin de créer une structure classique (SA, SARL, SASU) ? Le statut d’auto entrepreneur s’offre à vous...

L’autoentreprise est une entreprise individuelle au régime micro-social et micro-fiscal : vous payez vos charges sociales et fiscales sur option, au fur et à mesure de vos encaissements. L’autoentrepreneur est un chef d’entreprise avec les responsabilités qui lui incombe. Ainsi, vous devez :

  • Posséder les qualifications requises pour l’exercice spécifique de sa profession

  • Etre détenteur d’une assurance décennale (activité dans le bâtiment et la rénovation) et une responsabilité civile professionnelle

  • Vous immatriculer au Répertoire des Métiers (RM) ou au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) pour les autoentrepreneurs commerçants et les artisans

  • Si votre activité relève des Chambres de Métiers et de l’Artisanat, vous devez suivre un Stage de Préparation à l’Installation (payant)

  • Si vous exercez une activité d’agent commercial vous devez vous inscrire au Registre Spécial des Agents Commerciaux

 

Notre avis :

C’est vrai, le régime s’est « enrichi » depuis quelques temps de nouvelles contraintes. Mais il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une manière relativement souple de créer son activité en toute légalité. Il faut, cependant, s’inscrire au fameux Régime Social des Indépendants bien souvent perçu comme un handicap et qui peut faire reculer même si l’on nous dit que le système c’est bien amélioré…

La Fédération des autoentrepreneurs propose des rencontres et vient de créer la FEDAE Academy pour vous former à la création d’entreprise et vous accompagner dans votre quotidien.