L'information pour travailler autrement

Formation professionnelle, un bien nécessaire…

Les attentes sont variées en terme de formation…

 »Deux tiers des salariés souhaitent se former dans les cinq prochaines années…(Étude du Céreq – Centre d’Études et de Recherches sur les Qualifications, réalisée dans 4500 entreprises auprès de 16000 salariés). Globalement, se former est lié à acquérir davantage de responsabilités et d’évoluer dans sa fonction. C’est aussi, pour les commerciaux et ouvriers non qualifiés l’occasion de changer de métier ou d’entreprise et par conséquent améliorer leur situation professionnelle. Par contre passer à l’acte n’est pas automatique puisque 56% des cadres ont suivi au moins une formation professionnelle au cours des deux dernières années, contre 22 % des ouvriers non qualifiés.

Opportunités pour tous.

La résultante même de la formation permet aux entreprises de développer leurs performances et compétitivité et aux salariés d’accroître leurs connaissances, leurs compétences et directement leur employabilité.

Dans ce monde professionnel qui bouge en permanence, la formation professionnelle est un point de passage obligé pour répondre aux réalités de demain. Grâce aux nouvelles compétences de leurs salariés, les employeurs développent pour leur entreprise des champs d’expertise visant à accroitre leur part de marché.

Meilleure adaptabilité…

Se former, c’est aussi un moyen d’améliorer la productivité de ses salariés en les adaptant au poste.

Un collaborateur maîtrisant les tous les outils de sa profession sera bien plus opérationnel. D’où l’importance pour un dirigeant de PME, ou un RH, d’une structure plus importante, de veiller en permanence au capital humain en terme de compétences, voire de santé pour maintenir leurs entreprises à la pointe de l’innovation et du progrès. Si les compétences ne sont pas réactualisées en permanence, les collaborateurs de tous âges ne seront plus aussi efficaces dans leur travail !

Outil de lutte contre le turnover…

La formation développe la motivation des salariés et les font progresser au sein de leur entreprise. Se sentant soutenus dans leur carrière, ils restent fidèles et mobilisés pour leur entreprise. Les salariés qui développent de nouvelles responsabilités ne vont pas chercher ailleurs. Le turnover se trouve par conséquent limité, permettant une économie certaine en terme de recrutement tout en renforçant la valeur professionnelle des salariés présents. Un organisme développant le niveau de qualification de ses équipes séduit, rassure davantage les jeunes et les cadres courtisés sur le marché.

Politique des Ressources Humaines.

La formation professionnelle pour un salarié, est un moyen sûr de rester  à la hauteur des exigences du marché et de pouvoir suivre l’évolution du poste.

Le droit du travail dispose que le dirigeant employeur doit veiller à l’employabilité du salarié et à la sécurisation de son parcours (Socle de Compétences). A l’extrême, un salarié licencié doit pouvoir rapidement trouver du travail, du fait de ses connaissances, compétences et mobilité.

Les récentes réformes de la formation professionnelle ont chahuté les différents acteurs du secteur, mais ont permis d’ouvrir une réflexion sur la meilleure façon de former les salariés. Elles ont forcé les branches professionnelles à publier des listes de certificats éligibles au CPF, qui permettent aux salariés de mieux les orienter vers une formation plus adéquate. Une remise en cause totale sur la relation formation-emploi. La formation est aujourd’hui un outil complètement intégré à la politique RH (stratégie). Une bonne mesure … »

Extrait du guide 2018 de la FORMATION PROFESSIONNELLE, de notre partenaire CADREMPLOI / KELFORMATION