L'information pour travailler autrement

Nouveau dispositif : Complémentaire santé solidaire au 1er novembre …

(CSS) : davantage de Français seront couverts par une mutuelle.

 
Les dépenses de santé ne doivent pas être un frein à l’accès aux soins des Français. C’est pourquoi le Gouvernement met en place, le 1er novembre 2019, la Complémentaire santé solidaire (CSS) pour qu’un plus grand nombre de nos concitoyens soit couvert par une mutuelle.
 
Le 1er novembre 2019, la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et l’aide à la complémentaire santé (ACS) fusionnent pour laisser place à un seul dispositif appelé Complémentaire santé solidaire (CSS).

Aujourd’hui, 1 Français sur 20 (soit 3 millions d’habitants) n’a pas de complémentaire santé et doit s’acquitter des frais de santé non remboursés par la sécurité sociale. Pourtant la moitié d’entre eux aurait pu obtenir la CMU-C ou l’ACS, mais n’en a jamais fait la demande, par manque d’information sur ces aides ou par découragement face aux démarches administratives à réaliser.

Avec une conséquence : 43% des Français déclarent avoir renoncé à des soins au cours des 12 derniers mois par crainte d’un remboursement insuffisant (source : Harris Interactive). 

Avec la Complémentaire santé solidaire (CSS), ce sera une aide unique et plus simple qui profitera à 200 000 personnes supplémentaires.

Avec la CSS, les bénéficiaires :
 
  • ne paieront pas les dépenses de santé chez le médecin, le dentiste, le kinésithérapeute, l’infirmière, le pharmacien ou à l’hôpital ;
  • bénéficieront de tarifs sans dépassement chez les médecins ;
  • ne paieront pas la plupart des lunettes, des prothèses dentaires et auditives ;
  • selon leurs ressources, la CSS ne leur coûtera rien – ou moins de 1€ par jour et par personne.

LES BÉNÉFICIAIRES

Le droit à la CSS dépend de votre situation et de vos ressources.

La CSS est gratuite pour les personnes gagnant moins de 745 € par mois.

Les personnes gagnant entre 745 et 1 007 € par mois doivent payer une participation en fonction de leur âge :
 
  • moins de 29 ans : 8 €/mois
  • 30 à 49 ans : 14 €/mois
  • 50 à 59 ans : 21 €/mois
  • 60 à 69 ans : 25 €/mois
  • 70 ans et plus : 30 €/mois