L'information pour travailler autrement

La meilleure façon de parler de vos forces et de vos faiblesses lors d’un entretien…

On parle beaucoup de vous dans un entretien. L’un des moments les plus stressants peut être lorsqu’un recruteur vous demande de lui parler de vos forces et faiblesses. 

Bien que cette question peut-être frustrante, cela signifie également que vous pouvez l’anticiper et préparer des réponses réfléchies pour impressionner le recruteur. 

En d’autres termes, avec juste un peu de préparation, vous maîtriserez l’art de vendre vos forces sans paraître vaniteux et de parler de vos faiblesses sans compromettre votre candidature. 

POURQUOI LES RECRUTEURS POSENT-ILS CES QUESTIONS ?

Avant de commencer à planifier vos réponses, il est utile de comprendre pourquoi les recruteurs posent ces questions. 

En effet, tous les entretiens ont pour but de faire connaissances avec quelqu’un. Nous savons que certaines personnes ont l’impression que l’entretien tente de les faire trébucher. Mais, au bout du compte, il s’agit en réalité de faire connaissance avec la personne afin de prendre la meilleure décision. 

Dans ce cas, les forces et les faiblesses réelles que vous évoquez importe probablement peu. Ou moins que la manière dont vous allez en parler. Cela ne veut pas dire que les questions ne sont pas importantes. C’est simplement que ce que le recruteur évalue va probablement plus loin que la force ou la faiblesse spécifique que vous citez. Ils essaient de comprendre quel genre d’employé vous seriez et comment vous pourrez vous comportez dans ce rôle.

 

5 CONSEILS POUR PARLER DES FORCES ET DES FAIBLESSES LORS D’UNE ENTREVUE:

D’accord, c’est génial en théorie, mais que devez-vous réellement faire pour discuter avec succès de vos forces et de vos faiblesses?

  • Soyez honnête: l’honnêteté est l’une des choses les plus importantes à comprendre lorsque vous parlez de vos forces et de vos faiblesses dans un contexte d’entrevue. Cela peut sembler banal, mais c’est également vrai. Une réponse qui sonne authentique impressionnera, tandis que celle qui sonnera générique, calculée, exagérée fera le contraire. Un patron ne veut pas embaucher quelqu’un qui ne sait ni reconnaître ni posséder ce qu’il apporte à la table et ce sur quoi il doit travailler. Vous serez un meilleur employé si vous pouvez comprendre et exploiter vos forces, reconnaître et apprendre de vos faiblesses. Vous voulez donc montrer dans l’entretien que vous êtes capable de ce genre de réflexion sur vous-même. 
  • Racontez une histoire: voici un autre cliché que vous ne devriez pas négliger: “Montrez, ne dites pas.” Gardez cela à l’esprit lorsque vous répondez à n’importe quelle question de recrutement, et c’est certainement utile ici. Chaque fois que vous pouvez avoir un exemple concret ou réel, c’est une bonne idée. Cela aide simplement à contextualiser un peu la réponse. Donc, si vous pouvez raconter une histoire qui appuie votre thèse, alors c’est toujours utile. Parlez d’une occasion où votre force vous a aidé à réaliser quelque chose dans un cadre professionnel ou lorsque votre faiblesse vous en a empêché. En partageant un exemple concret, votre réponse se démarquera, mais elle paraîtra également réfléchie et honnête et mettra en valeur toutes les autres caractéristiques recherchées par les enquêteurs.
  • N’oubliez pas de faire de “la lumière”: une réponse authentique, qui comprend une anecdote illustrative, est un bon début, mais elle n’est pas complète tant que vous n’ajoutez pas un aperçu. Cela va à la fois pour les forces et les faiblesses, mais semble un peu différent dans chaque cas. Lorsque vous parlez de force, la fin de votre réponse devrait lier l’habileté et ou le trait dont vous avez parlé au poste pour lequel vous postulez. Dites au recruteur en quoi cette force pourrait être utile dans ce poste, dans cette entreprise. Dans le cas d’une faiblesse, présentez comment vous vous en êtes sortis ou ce que vous avez fait pour y remédier. En effet, vous pouvez citer ce que vous avez fait en prenant conscience de cette faiblesse. Cela donne une idée de la façon dont vous pouvez gérer les choses en cas de problème.
  • Soyez bref: vous n’êtes pas obligé de consacrer la moitié de l’entretien à ces questions. Vous pouvez garder votre réponse relativement brève et axée sur une ou deux forces ou faiblesses. Pour ajouter à notre liste de phrases trop utilisées mais utiles: pensez qualité, pas quantité. Ne plongez pas et ne bousillez pas une quantité de choses pour lesquelles vous pensez être bons ou mauvais sans rien expliquer. Au lieu de ça, réduisez et entrez plus dans les détails. 
  • Ne pas paniquer: bien que vous souhaitiez absolument vous préparer et faire de votre mieux pour trouver vos réponses, évitez de trop stresser. En effet, votre réponse n’est qu’une parmi de nombreuses autres. Alors ne lui donnez pas trop d’importance. 

COMMENT RÉPONDRE À “QUELLES SONT VOS FORCES ?” DANS UN ENTRETIEN ?

Lorsque vous parlez de vos points forts lors d’un entretien, il est essentiel de saisir cette occasion pour démontrer que vous êtes le candidat parfait pour ce poste, pour l’équipe et la société. 

On vous recommande de lire attentivement la description du poste et d’en apprendre le plus possible sur les activités de l’entreprise et sa culture. Lisez diverses pages sur le site web de l’entreprise, jetez un coup d’oeil à ses réseaux sociaux et restez au fait des annonces récentes. Utilisez ce que vous avez appris pour identifier l’une de vos forces le plus pertinente et la manière dont elle vous permettra de contribuer. Ensuite, il faut rendre la connexion inévitable. En effet, chaque réponse devrait vous aider à voir comment vous pouvez résoudre un problème, comment aider la société à atteindre ses objectifs grâce à vos forces. 

D’un autre côté, vous ne pouvez pas aller trop loin. Il ne faut pas en arriver à paraître impétueux, trop plein de vous-même. Donnez une évaluation confiante et honnête qui justifie vos compétences, mais ne vous laissez pas virer à l’hyperbole. 

 

COMMENT RÉPONDRE À “QUELLE EST VOTRE PLUS GRANDE FAIBLESSE ?” DANS UN ENTRETIEN ?

Bien que vous souhaitez certainement lier vos forces au poste et à la société pour lesquelles vous postulez, évitez cette approche avec vos faiblesses. En effet, vous ne voulez pas qu’ils associent une faiblesse à leur entreprise ou à ce qu’ils recherchent. Par exemple, si la description du poste d’un vendeur mentionne des compétences en communication orale, ne dite pas que vous n’aimez pas parler en public. 

C’est le même conseil qu’on donne à une personne qui écrit une lettre de motivation pour un poste où elle possède presque toutes les compétences. Il ne faut pas mettre l’accent sur celles que vous n’avez pas, mais le contraire. 

Au lieu de ça, préparez quelques options standard parmi lesquelles choisir et, dans chaque entretien, parlez d’une faiblesse qui ne nuit évidemment pas à votre capacité à exécuter les fonctions essentielles du rôle. Assurez-vous d’admettre la faiblesse de la bonne façon pour ne pas terminer sur une fausse note. 

Un dernier conseil? Ne choisissez pas une fausse faiblesse comme: “Je suis perfectionniste”. Si vous vous engagez sur cette voie, cela se retournera contre vous, parce que cela vous semblerait fallacieux, inconscient ou immature. Aucune de ces qualités ne vous permettra d’avoir le poste. 

 

Vous avez maintenant toutes les réponses à vos questions. Entraînez-vous et vous aurez toutes vos chances pour réussir votre entretien correctement. 

 

Lien officiel : www.qapa.fr

À propos de Qapa.fr

Qapa.fr est le partenaire emploi de tous les Français. 100% positif 0% souci. Qapa.fr rassemble aujourd’hui 4,5 millions de candidats, 200.000 nouveaux inscrits chaque mois dans tous les secteurs et dans toute la France. En 2016, Qapa.fr a lancé le 1er service de recrutement d’intérimaires en temps réel 100% digital et mobile.