L'information pour travailler autrement

Métiers à la con: la révolte des premiers de la classe

Vous avez fait de très elles études et vous vous ennuyez dans votre  job? Vous êtes envahi pas un sentiment d’inutilité ? Vous n’êtes pas seul. La démonstration est faite dans un ouvrage au titre évocateur:

La révolte des premiers de la classe

Métiers à la con, quête de sens et reconversions urbaines par Jean-Laurent Cassely aux éditions ARkHE

Chez ces anciens premiers de la classe, les défections pleuvent et la révolte gronde. Vous ne les trouverez cependant pas dans la rue à manifester, mais à la tête de commerces : boulangers, restaurateurs, pâtissiers, fromagers, bistrotiers ou brasseurs, derrière leur comptoir et les deux mains dans le concret.

La quête de sens de ces jeunes urbains n'a pas uniquement pour objectif  de redessiner nos villes ou notre consommation mais aussi notre vision du succès.  Ces nouveaux entrepreneurs marquent peut-être le renversement des critères du prestige en milieu urbain. Alors, faut-il vraiment passer un C.A.P. cuisine après un bac +5  ?

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn