L'information pour travailler autrement

Pays de la Loire: chômage, toujours plus…

La préfecture de région et Pôle emploi viennent de publier les chiffres du chômage pour le mois de février 2017 en Pays de La Loire. Une fois de plus ils ne sont pas bons. Tour d’horizon…

Dans les Pays de la Loire, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité dans le mois (catégories A, B, C) s’élève à 315 460 fin février 2017. Ce nombre augmente de 1,3 % sur trois mois (soit +4 190 personnes). Il progresse de 0,8 % sur un mois et de 0,4 % sur un an.

En France métropolitaine, ce nombre augmente de 0,9 % sur trois mois (+0,5 % sur un mois et +1,0 % sur un an).

Tous les départements ligériens touchés par la hausse…
Les évolutions du nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C se situent entre +1,0 % en Vendée et +1,8 % en Maine-et-Loire pour les évolutions sur trois mois. Sur un mois, elles se situent entre +0,5 % en Maine-et-Loire et +1,2 % en Loire-Atlantique.

Les femmes plus que les hommes…
Le nombre augmente, sur 3 mois, de 1,0 % pour les hommes (+0,6 % sur un mois et –0,6 % sur un an) et de 1,7 % pour les femmes (+1,0 % sur un mois et +1,4 % sur un an).

Le chômage des jeunes est reparti…
Le chômage des jeunes augmente de 0,2 % pour les moins de 25 ans (+1,2 % sur un mois et –6,9 % sur un an), de 1,2 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (+0,8 % sur un mois et +0,6 % sur un an)

Les seniors en grande difficulté…
Le mois de février voit le chômage des seniors (+50 ans) augmenter de 2,4 % sur trois mois(+0,7 % sur un mois et +5,6 % sur un an).

Le discours ambiant voudrait que « les choses aillent mieux ». En fait le chômage augmente de manière lente … mais certaine.

Cette situation est inquiétante vu la multiplicité des programmes mis en œuvre par l’Etat et la Région (contrats aidés, programme 500 000 formations…) et qui ne font pas baisser de manière significative la courbe.

Au royaume des aveugles, le borgne est roi…
Avec 315 460 chômeurs dénombrés à Pôle emploi, et encore on ne compte pas tous ceux qui ne sont plus inscrits (découragement, certains rsa, en formation…), les Pays de la Loire se positionnent mieux que d’autres régions. Mais en la matière, c’est relatif !