L'information pour travailler autrement

Plus aucune limite d’âge pour s’inscrire à l’École 42…

 

L’école d’informatique 42 exigeait auparavant que ses étudiants soient âgés de 18 à 30 ans. En mettant fin à cette disposition, cette formation gratuite et sans condition de diplômes sera accessible à tous les profils juniors et seniors en reconversion professionnelle ou en recherche d’emploi à partir  »de l’été prochain.

L’école d’informatique 42 multiplie les initiatives pour attirer un maximum de candidats vers les métiers du code. Après avoir encouragé la mixité dans ses effectifs, l’établissement dirigé depuis peu Sophie Viger en remplacement du co-fondateur Nicolas Sadirac, s’ouvre désormais à tous les potentiels et met fin à la limite d’âge de 30 ans dans ses critères de sélection. Objectif de cette démarche ? Donner la possibilité à tous les candidats, qu’ils aient 18 ou 50 ans avec ou sans diplôme, en reconversion professionnelle ou au chômage, d’intégrer cette formation en informatique gratuite et accessible sans condition de diplôme. Seules la motivation et l’appétence des candidats pour le domaine du développement informatiques seront prises en compte.

Les personnes intéressées sont invitées à déposer leur candidature sur le site de l’école pour participer à la prochaine piscine qui aura lieu du 3 au 28 juin prochain.

Pour 42, supprimer la limite d’âge constitue une étape naturelle de son développement. « Notre volonté est aussi de pouvoir détecter et sélectionner les meilleurs talents et ce serait absurde de passer à côté d’une partie des meilleurs sous prétexte qu’ils ont 35 ou 40 ans », souligne Sophie Viger, directrice générale de l’école. Quatre années d’expérimentations réussies, en partenariat avec Pôle Emploi IDF, auprès de seniors, demandeurs d’emploi longue durée, auraient permis à l’établissement de tester son modèle sur une autre population avec des scores allant de 70% à 75% de retour à l’emploi.

Fondée en avril 2013 par Xavier Niel et 3 anciens membres de l’Epitech et de l’Epita, 42 fonctionne sur une pédagogie basée sur un fonctionnement participatif, sans cours, sans professeur, qui permet aux étudiants de libérer toute leur créativité au travers d’un apprentissage par projets.

 

Partage de l’article rédigé par Véronique Arène, journaliste (Sujets liés aux RH dans l’IT ainsi que le secteur des SSII, de même que certaines annonces technologiques dans un contexte plus global.)