L'information pour travailler autrement

POLICE: les nouveaux modes de recrutement visent les réseaux sociaux …

Snapchat, Instagram : les nouveaux modes de recrutement de la police

 »La police nationale cherche désormais ses nouvelles recrues sur les réseaux sociaux. Elle cible surtout les jeunes âgés entre 18 et 30 ans, rapporte BFM TV. »

 

La police nationale a reçu quelque 240 candidatures sérieuses grâce à cette nouvelle opération. (Image d’illustration)© Nicolas Guyonnet / Hans Lucas / AFP

 

 »En France, personne ne semble se bousculer pour intégrer les rangs de la police nationale. Et ce, malgré de nombreuses offres d’emploi. Pour trouver les bons candidats, la police a donc décidé d’innover, rapporte BFM TV. En passant notamment par les réseaux sociaux. Chaque année, la police nationale doit recruter environ 2 700 nouveaux agents, des adjoints de sécurité, soit le premier grade au sein de la police. Cette année, elle a donc décidé de recourir aux applications qui parlent directement à la jeunesse : Snapchat, Instagram et Facebook.

Selon les précisions de la chaîne, la police a ainsi collaboré avec la start-up Bonanza, experte en recrutement via les réseaux sociaux. Ensemble, ils ciblent idéalement les individus âgés de 18 à 30 ans, dont le casier judiciaire est vierge et qui sont de nationalité française. En fonction des informations inscrites par les utilisateurs des réseaux sociaux sur leurs profils, la police et son partenaire peuvent savoir s’ils possèdent les qualités personnelles nécessaires pour devenir agent de police.

 

Près de 400 000 candidats possibles identifiés

D’après les explications du fondateur de Bonanza à BFM TV, pour cette campagne de recrutement, l’entreprise a cherché des profils « dont l’activité sur les réseaux sociaux montre qu’ils sont engagés dans des associations humanitaires, ou dans des groupes d’entraide ». Des profils sportifs et montrant un intérêt pour le droit et la justice font également partie des cibles. Ainsi, l’entreprise est parvenue à identifier environ 390 000 actifs résidant en région francilienne. Tous possèdent les critères recherchés par la police nationale pour intégrer ses rangs. »

 

 – Cette campagne de recrutement sur les réseaux sociaux de la Police est un test qui se finira mi-décembre. L’opération était circonscrite à l’Ile-de-France, ou la Police nationale recrute un tiers des 2.700 ADS dont elle a besoin chaque année. Si le bilan est positif, la Police devrait poursuivre ce partenariat avec Bonanza, et l’élargir à toute la France. –

 

Relais d’information  

 

Modifié le  – Publié le  | Le Point.frest